Appel à la manifestation

Publié le par immigrants

manif-20-10-07.jpg

En cinq ans, nous aurons eu droit à quatre lois, à de multiples décrets et circulaires, à tout un arsenal d’inspiration xénophobe et raciste, à une inacceptable atteinte aux -déjà faibles- droits des étrangers.

Demain, une nième Loi, où s’illustre Brice Hortefeux, à la tête du sinistre ministère de l’identité nationale, de l’immigration et du codéveloppement sera soumise à l’avis du Conseil Constitutionnel. Contre cette loi, radicalement contraire aux principes d’égalité et de non-discrimination de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (ratifiée par la France), de la Convention Internationale des migrants, de la Convention de l’ONU… Test ADN, proposition d’exclusion de l’hébergement d’urgence… Réagissons !
Nous qui sommes riches de nos multiples résistances et solidarités, des parrainages "hors la loi" des sans-papiers aux mobilisations dans les écoles contre les innommables expulsions des familles, de la résistance spontanée des passants et militants lors des rafles aux positions des chercheurs et des universitaires, à celles des syndicats solidaires des initiatives de tant de professions (assistantes sociales, personnel enseignant, inspecteurs du travail, personnels hospitaliers, pilotes de ligne, avocats, magistrats), nous disons non !

Le 20 octobre manifestons notre soutien à tous ceux qui sont poursuivis pour le délit de solidarité, comme l’instituteur Florimond Guimard en procès à Aix le 22 octobre.
Le 20 octobre manifestons notre volonté de voir appliquer une autre politique respectueuse cette fois des familles, des enfants, des travailleurs immigrés !

Expulsions Rafles - Lois Hortefeux / Sarkozy
NON !
Solidarités - Résistance
OUI !


Et pour ceux qui ne sont pas en Ile de France, renseignez-vous,
il s’agit d’une Journée nationale de Solidarité,

il y a sûrement une manifestation pas trop loin de chez vous.

contreimmigrationjetable.org


Publié dans actions - réactions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La bernache 20/10/2007 11:10

Par mon article "Trajectoire ?...Laquelle ?..." j'ai combattu contre cette Loi que je trouve immonde ,celle concernant l'ADN et j'ai apporté mon soutien (virtuel) à Fadéla AMARA dont j'ai salué le courage . Je regrette de n'être pas en capacité d'aller dans des manifs - je participe comme je peux et si vous voulez vous reporter à cet article ,vous allez à la page de cet article en date du 12 Octobre 2007 dont voici le lien :
http://blanchefabret61tcham.tchatcheblog.com/

Cristophe 19/10/2007 23:43

A demain !

A propos de Florimond Guimard (source : RESF)

REPRIME A MARSEILLE, PRIME A BRUXELLES !
Le 16 octobre, au siège du Parlement européen à Bruxelles, en présence de plusieurs centaines d'invités dont de nombreux parlementaires européens de toutes nationalités, le prix Silver Rose Award (Catégorie Europe) récompensant l'action d'une personne physique ou morale dans le domaine du respect des droits de l'homme a été décerné au Réseau éducation sans frontières pour son action en faveur des jeunes majeurs scolarisés sans papiers et des familles sans papiers d'enfants scolarisés.
Le RESF tient à féliciter les quatre autres lauréats du prix 2007 (Heidemarie Wiezcorek ; Aminatou Haidar, Human Rights activist Western Sahara ; Plataforma de Mujeres Artistas contre la violencia de genero), dont l'action dans leurs domaines respectif suscite son admiration avec une mention particulière pour les familles palestiniennes et israéliennes du Parents Circle Families forum qui, par delà les torrents de sang dont on voudrait séparer ces deux peuples s'acharnent à retisser des liens entre elles.
Ce prix, remis par l'ancien premier ministre danois et actuel leader du Parti socialiste européen (PSE) Paul Rasmunsen est un honneur pour le Réseau Education sans frontières dont l'action est ainsi légitimée par le jury d'ONG regroupé dans Solidar et présidé par Harlem Désir. C'est aussi un encouragement à poursuivre le combat pour le droit des enfants débutant leur vie dans un pays et y ayant engagé des études à conduire ces dernières jusqu'à leur terme sans vivre dans la terreur de l'expulsion.
A n'en pas douter, trouvant ainsi un écho hors des frontières françaises et bientôt un relais en Europe faut-il espérer, l'action du RESF va se poursuivre et s'amplifier.
Ce prix revêt en outre dans les circonstances actuelles, une importance particulière. Il a en effet été reçu par Florimond Guimard au nom du RESF qui était ainsi distingué pour les faits mêmes pour lesquels il sera jugé six jours plus tard. Cet instituteur de Marseille sera en effet traduit le 22 octobre devant le Tribunal de grande instance d'Aix-en-Provence pour s'être en novembre 2006 opposé avec succès, avec 200 autres personnes, à l'expulsion du père algérien de deux élèves de son école. Il risque 3 années de prison et 45000 € d'amende pour les faits mêmes pour lesquels il a été récompensé à Bruxelles.
Les choses sont ainsi claires : la question est de savoir s'il est envisageable que Florimond soit réprimé à Aix-en-Provence après avoir été primé à Bruxelles. L'opinion internationale, représentée d'une certaine façon par le jury de Solidar et les parlementaires européens a d'ores et déjà tranché. Nous ne doutons pas que, le moment venu, l'histoire tranchera elle aussi. Dans le bon sens.