Back to Bamako...

Publié le par Mimi

Rue 89 – 11 juillet 2007 : […Guy Ferrer, membre de ce syndicat, explique à Rue89 les raisons de cette protestation.
"Nous sommes opposés aux reconduites sur la compagnie en raison de plusieurs incidents qui se sont produits. Nos avions ne sont pas le bon moyen de 'déporter' des gens. D’autres compagnies ont réussi à faire arrêter les expulsions sur leurs vols réguliers: Air Canada, par exemple, a cessé toute reconduite à la frontière.
Il ne s’agit pas d’une position de principe, mais d’un réel problème dans les avions. Nous ne sommes pas des fourgons disciplinaires. Evidemment, je ne demande pas le retour des charters, mais nous n’avons pas vocation à faire la police dans les avions. Les passagers supportent mal que des gens soient menottés et maltraités à bord. Lorsqu’il y a des procès de passagers poursuivis pour s’être interposés, nous témoignons en leur faveur."…] – Lire l’article
 

Le Monde
– 11 juillet 2007 : [… Les douze élus (5 CFDT, 3 CGT, 2 FO et 2 CGC) ont fait connaître leur position alors que les actionnaires de la compagnie doivent tenir leur assemblée générale annuelle à Paris.
C'est la première fois que les principaux syndicats d'Air France prennent ainsi position. Même s'ils se font peu d'illusions sur l'aboutissement de leur demande, ils espèrent une "prise de conscience des actionnaires"
"Ce n'est pas tout de faire des bénéfices. Ces expulsions ternissent l'image de la compagnie et ont des incidences commerciales, explique Philippe Decrulle, secrétaire général adjoint de la CFDT du groupe. Si des actionnaires interpellent au PDG d'Air France, ça peut avoir une incidence."…] – Lire l’article
 

Le Figaro
– 11 juillet 2007 : [… Le malaise monte. Les élus du comité central d’entreprise d’Air France ont voté mardi une motion demandant l’arrêt des expulsions des immigrés clandestins sur les vols de la compagnie. Cette motion sera présentée jeudi aux actionnaires réunis en assemblée générale et le comité d’entreprise de l’entreprise espère bien avoir une réponse claire sur la question. Car depuis un an les personnels de la compagnie se disent de plus en plus affectés par le «traumatisme de la violence que subissent les personnes reconduites aux frontières».
«Enchaînés», «baîllonnés», précise Ali Bouzara, secrétaire général adjoint de la CFDT groupe Air France, les conditions dans lesquelles les sans-papiers sont expulsés ne choquent pas que les passagers. «Moralement, je suis atteint à chaque fois», confie Stéphane Unzue, 30 ans, steward et militant CGT. «Que penser lorsqu'un passager vous affirme qu'on l'amène droit à la mort? Nous ne sommes pas engagés pour cela». Souvent encadrées par trois ou quatre agents de police, certaines « reconduites » ont été spectaculaires…] – Lire l’article
 

France3.fr
– 11 juillet 2007 : [… Il "n'appartient pas à Air France de remettre en cause de telles décisions prises dans le cadre d'un Etat de droit", a affirmé mercredi un porte-parole d'Air France…
… "Seul le commandant de bord peut, après consultation avec l'exploitant, refuser l'embarquement à tout passager dont il estime qu'il mettrait en danger la sécurité du vol ou la continuité de la mission", a ajouté ce porte-parole de la compagnie… ] – Lire l’article
 
 

Publié dans revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cristophe 14/07/2007 08:47

Rien à voir avec l'article proprement dit mais je pense que ce site ouvert depuis peu est susceptible de vous intéresser :

http://www.auxarmescitoyens.org/

immigrants 14/07/2007 23:15

Merci Cristophe :-)Si tu veux t'exprimer ici, n'hésite pas !